Motion du CNU 19

Motion du CNU 19

Depuis le vote de cette motion (détaillée ci-dessous) et la mobilisation plus générale de sections du CNU, le Ministère a reculé et maintient la voie nationale d’avancement. L’AFS se félicite de ce recul pour les raisons invoquées dans la motion.

Un pas de plus dans la déstabilisation du service public d’enseignement
supérieur et de recherche : le projet de suppression de la voie nationale
d’avancement de grade.

Depuis plus d’un an, le service public d’enseignement supérieur et de recherche fait l’objet
d’attaques répétées : remise en cause des libertés académiques et des instances de régulation
nationale collégiale de la profession (CNU), disqualification des sciences humaines et sociales
et plus largement, des établissements publics d’enseignement et de recherche dans leur
ensemble. C’est dans ce contexte qu’émerge un nouveau projet de suppression de la voie
nationale d’avancement de grade. Les membres de la section 19 soulignent les dangers d’une
décision qui engendrerait de fortes inégalités de traitement dans les carrières des collègues et
déstabiliserait plus avant les dispositifs garantissant l’intégrité scientifique et l’indépendance
des enseignants-chercheurs. En conséquence si le Ministère ne maintient pas les deux voies
complémentaires de promotion actuelles (locale et nationale) d’ici le 10 mars 2022, les
membres de la section 19 protesteront avec force par tous les moyens qu’ils jugeront adaptés,
y compris la démission collective.

Les membres de la section sociologie-démographie réunis en Assemblée Générale le Jeudi 3
Février 2022

Aucun commentaire

Désolé, il est impossible de commenter.











Paiement en cours

S'il vous plaît ne pas actualiser la page ou utiliser le bouton retour