Conférence Internationale Sociologie de l’Education en Europe du Sud : un pas en avant

Conférence Internationale Sociologie de l’Education en Europe du Sud : un pas en avant

La première Conférence Internationale Sociologie de l’éducation : un pas en avant (Conférence SESE) est issue d’un réseau scientifique en cours de construction, composé de sociologues de l’éducation de pays du sud de l’Europe.
L’initiative est promue par la section de la Sociologie de l’Education de l’AIS (Associazione Italiana di Sociologia), avec : l’Association Française de Sociologie (Réseau thématique Sociologie de l’Education et de la Formation), l’Association portugaise de sociologie (Secção de ‘Sociologia da Educação’) et la Fédération Portugaise de Sociologie (Comité de Investigación de ‘Sociología de la Educación’).
La Conférence SESE vise à faire partager des contributions théoriques et empiriques en sociologie de l’éducation à partir d’une perspective spécifique. Le point de départ est le débat international de ce qu’on appelle les « Théories du Sud » (Connell, 2007), « Epistémologies du Sud » (Santos, 2007) et l’appel à une « Sociologie Globale » (Burawoy, 2016), ainsi qu’une perspective postcoloniale. Ces approches participent au renouvellement des analyses sur le « Sud Global ».
Le Sud peut être mobilisé comme une métaphore du désavantage, de l’exclusion, de l’exploitation, des inégalités, de la pauvreté, ou encore de la périphérie ; mais cela pourrait vouloir également renvoyer aux notions de communauté, de localisme, de solidarité et de créativité. Dans quelles mesures une analyse des problématiques éducatives du point de vue du Sud pourrait être proposée à l’échelle nationale et/ou internationale, en considérant les multiples « Suds » existant partout, y compris à travers les « Nords » ? Adopter une perspective du Sud ne signifie pas appuyer des divisions Nord-Sud, ni à l’intérieur de la communauté scientifique, ni à son extérieur. Bien au contraire, nous proposons d’explorer et d’élargir les opportunités de dialogue entre les sociologues de l’éducation (et d’autres scientifiques de l’éducation et des sciences sociales), au-delà des divisions traditionnelles entre Nord et Sud.
Dans cette perspective, des travaux ont été récemment publiés dans le numéro spécial de l’IJSE (Italian Journal of Sociology of Education – 3/2019) et de la RASE (Revista de Sociología de la Educación – 3/2019) intitulé Aux marges : défis pour les sociologues de l’éducation d’Europe du Sud. Ces réflexions avaient été inaugurées à partir d’un dialogue entre des sociologues de l’éducation portugais et espagnols (voir Alves, Torres, Dionísio, Abrantes, 2016 et Cabrera, 2018), dialogue qui s’est maintenant élargi à d’autres pays.

La première conférence SESE s’articule à partir de ces questions générales :
 Peut-on identifier des problématiques et des modèles communs ou distincts dans les contextes du Sud de l’Europe ?
 Peut-on partager des cadres interprétatifs communs pour une meilleure compréhension de l’éducation dans ces sociétés ?
 Peut-on définir des solutions communes pour les principaux problèmes en éducation ?
 Quelle est la relation entre le contexte social des scientifiques du Sud et leur travail de recherche et leurs cadres théoriques ?
Au sein de la conférence SESE contribueront au débat scientifique Peter Mayo (Université de Malta), Marta Soler Gallart (Université de Barcelone – Présidente de l’ESA) et d’autres conférencier.ère.s invité.e.s, avec tou.te.s les chercheur.e.s. intéressé.e.s. Dans la mesure où la perspective du Sud ne semble pas tout-à-fait consolidée parmi les sociologues de l’éducation européen.e.s, la conférence vise à aller un pas en avant vers cette direction, en éclaircissant et en identifiant de nouvelles problématiques de recherche. Il serait en outre intéressant de comprendre de quelle manière les associations professionnelles de sociologie travaillent dans le sud de l’Europe.
A l’Université Catholique de Milan seront programmés deux sessions plénières, quatre sessions semi-plénières pré-organisées et 12 ateliers de communications.
_________________________________________________________
APPEL A COMMUNICATIONS
Pour les sessions en atelier, les chercheur.e.s en Sociologie de l’Education, en Sciences de l’Education et en Sciences Sociales venant de tout pays sont invité.e.s à proposer une communication autour des thèmes suivants, à partir d’une perspective du Sud :
 Problèmes socio-éducatifs en Europe du Sud
 Réflexions théoriques ou méthodologiques
 Evaluation des politiques et des dispositifs
THEMATIQUES :
Les propositions devront s’articuler autour d’un large éventail de thématiques étudiées sous l’angle du « Sud », comme :
 Inégalités éducatives (ethniques, de genre, socio-économique, de mobilité sociale et liées à la pauvreté éducative) ;
 Transitions école-formation-travail ;
 Familles, parents, école et enseignant.e.s ;
 Politiques éducatives, organisations institutionnelles et hégémonies ;
 Education non-formelle et informelle ;
 Enfance et jeunesse ;
 Migrations et éducations ;
 Médias, TIC et éducation

 Epistémologies du Sud ;
 Sociologie de l’éducation émancipatrice ;
 Mouvements sociaux.
LANGUES :
Les associations ayant organisé la conférence pensent que le plurilinguisme est une valeur à atteindre. La conférence prévoit l’utilisation de différentes langues.
Si l’anglais est la langue officielle de la conférence, d’autres langues européennes seront les bienvenues : l’italien, l’espagnol, le français et le portugais. Les communicant.e.s devront fournir des diapositives (ou d’autres types de matériel de présentation) en anglais, mais pourront présenter dans leur langue de prédilection (dans chaque atelier seront présent.e.s des collègues pouvant faciliter le dialogue plurilingue).
DELAIS :
Le résumé de la communication proposée doit être envoyée avant le 9 février 2020 à l’adresse suivante : sese.milan2020@gmail.com.
Il doit être rédigé en anglais et inclure : – Titre – Auteur.e.s et appartenance institutionnelle – Courriel – Une synthèse structurée de la contribution : objet et intérêts, méthodologie, résultats (max 300 mots + 5 mots-clés).
Le comité scientifique de la conférence SESE sélectionnera les résumés pour les communications. La priorité sera donnée aux propositions ayant un lien explicite avec le thème général de la conférence.
Les auteur.e.s recevront une notification le 1er mars 2020.
La registration devra être effectuée sur le site de la conférence (qui sera communiqué ultérieurement) avant le 1er avril 2020.
Le programme final de la conférence SESE sera mis en ligne le 1er mai 2020.
Tarifs d’inscription de la conférence*
Membres de : AIS/AFS/APS/FES/SIPED
Non-membres
Titulaires
€ 150
€175
Non-titulaires
€ 100
€ 125
Etudiant.e.s, Doctorant.e.s, Chercheur.e.s indépendant.e.s
€ 60
€ 75
* Dans le tarif sont inclus le matériel de la conférence, les pauses déjeuner et café et un tour guidé à Milan
Après la conférence, les auteur.e.s dont la proposition de communication aura été retenue pourront être sollicité.e.s pour envoyer une proposition d’article dans une revue internationale ou de chapitre dans un ouvrage collectif.
________________________________________________________________________________
Comité scientifique SESE
FRANCE : Séverine Chauvel, Filippo Pirone
ITALIE : Gianluca Argentin, Rita Bertozzi, Maddalena Colombo, Maurizio Merico, Marco Pitzalis, Emanuela Rinaldi, Marco Romito, Mariagrazia Santagati
PORTUGAL : Mariana Gaio Alves, Bruno Dionísio, Leonor Lima Torres

Aucun commentaire

Désolé, il est impossible de commenter.











Paiement en cours

S'il vous plaît ne pas actualiser la page ou utiliser le bouton retour