Parution ‘L’enfance en danger face aux radicalités musulmanes – Représentations, pratiques et ambivalences des intervenants sociaux’, sous la direction de Manuel Boucher, éd. L’Harmattan

Parution ‘L’enfance en danger face aux radicalités musulmanes – Représentations, pratiques et ambivalences des intervenants sociaux’, sous la direction de Manuel Boucher, éd. L’Harmattan

image_pdfTéléchargez en version PDF

VIENT DE PARAÎTRE

L’ENFANCE EN DANGER FACE AUX RADICALITÉS MUSULMANES – Représentations, pratiques et ambivalences des intervenants sociaux

Sous la direction de Manuel Boucher

Préface de Gilles Kepel

Avec Mohamed  Belqasmi, Hervé Marchal, Agathe Petit, Régis Pierret, Brigitte Baldelli, Dominique Sistach

 

Face aux radicalités musulmanes, en tant que maillons essentiels du lien social, les intervenants  sociaux sont en première ligne. Ceux-ci sont explicitement appelés à participer à la mise en œuvre d’une politique naissante de prévention de la radicalisation juvénile.

À  partir d’une enquête  de terrain réalisée  dans plusieurs  départements français au sein de la protection de l’enfance, cet ouvrage décrit la réalité de la prévention par les intervenants sociaux des risques de radicalisation politico- religieuse et de replis identitaires d’une partie de la jeunesse.

Avec  une équipe  de chercheurs,  Manuel Boucher  analyse  les discours, représentations et actions des acteurs sociaux impliqués  dans la prévention des passages à l’acte violents de jeunes musulmans radicalisés. Les chercheurs interrogent aussi les façons dont ces intervenants sociaux pensent et agissent le «  point aveugle   » de la radicalisation  qui concerne une population  plus large que le nombre limité d’individus envisageant d’utiliser la violence mais qui partage les mêmes valeurs, les mêmes indignations, les mêmes espoirs dystopiques, tout en restant passive.

Au fond, conscients que la tentation  islamiste constitue un terreau propice à la légitimation  de la violence, cet ouvrage questionne  l’ambivalence des intervenants sociaux déchirés entre leur volonté de participer à la politique publique de prévention de la radicalisation et leur crainte de contribuer  à la stigmatisation des musulmans.

 

Manuel Boucher est professeur des universités en sociologie à l’Université de Perpignan Via Domitia. Il développe une « sociologie des turbulences » à partir de travaux sur les désordres urbains et leur régulation, les transformations de l’intervention  sociale, l’ethnicisation  et la racisation des rapports sociaux. Il a dernièrement  publié La gauche et la race (2018)  ; Banlieues, cités, ghettos, bidonvilles avec Hervé Marchal (2019) ; Radicalités identitaires.  La démocratie  face à la radicalisation islamiste, indigéniste et nationaliste (2020).

La collection «  Recherche et transformation sociale »  privilégie la publication d’ouvrages valorisant des résultats de recherche produits par des chercheurs des organismes de la formation et de l’intervention sociales pouvant contribuer à la transformation sociale.

 

Flyer
Bon de commande

www.acofis.org

 

 

Aucun commentaire

Désolé, il est impossible de commenter.











Paiement en cours

S'il vous plaît ne pas actualiser la page ou utiliser le bouton retour