Genre et politiques sociales: Comprendre, catégoriser et traiter les (in)égalités de genre – Colloque international intercongrès RT6 – ESPA-NET – CNAM Paris – 19-20 janvier 2023

Genre et politiques sociales: Comprendre, catégoriser et traiter les (in)égalités de genre – Colloque international intercongrès RT6 – ESPA-NET – CNAM Paris – 19-20 janvier 2023

 

19 et 20 janvier 2023

Paris, Conservatoire National des Arts et Métiers

 

 

Genre et politiques sociales:

 

Comprendre, catégoriser et traiter les (in)égalités de genre

 

 

Le RT6 invite comme chaque année à une rencontre scientifique ouverte à toutes et tous les chercheur.e.s spécialistes dans l’analyse de la protection sociale, des politiques sociales et de la solidarité. Cette année, en lien avec le réseau européen Espa- Net, le RT organise une session dont la thématique est consacrée au genre dans les politiques sociales, ce qui n’exclut pas les contributions sur d’autres thématiques.

 

Les approches genrées de l’État social ont largement contribué à renouveler la manière dont les sciences sociales considèrent et analysent les politiques sociales. L’analyse du rôle du genre, de la différence des sexes et/ou des orientations sexuelles dans les domaines des politiques sociales, de la protection sociale, ou d’autres types de solidarités plus ou moins formalisées (par exemple dans le contexte des couples ou des familles), s’est notamment concentrée sur les discours, les normes, ainsi que sur les pratiques sociales.

 

À l’intersection de ces enjeux, les catégories d’action publique sont des dispositifs pratiques organisant les droits sociaux et les prestations. Les aspects genrés des catégories ont des implications spécifiques pour les hiérarchies et les inégalités sociales. En outre, le sexe, le genre et les orientations sexuelles sont des catégories culturelles, politiques et pratiques, construites notamment autour de débats normatifs et scientifiques. Les catégories et les processus de catégorisation dans le contexte de la politique sociale sont au cœur du colloque intercongrès.

 

En sociologie et en science politique, en économie et dans d’autres sciences sociales, la littérature aborde généralement les relations entre le genre et la politique sociale de deux manières principales. D’une part, les approches en termes de genre ont remis en question les notions analytiques de base et les mécanismes pertinents pour saisir la dynamique de l’État social. Les approches historiques du développement des politiques sociales ainsi que celles qui traitent du processus de définition des enjeux politiques de ce domaine, de l’apparition de nouveaux problèmes publics, de controverses, de mouvements sociaux ainsi que d’idées ou de normes politiques telles que l' »investissement social » ou l' »inclusion sociale » par exemple, font partie de ce questionnement.

 

D’autre part, les recherches sur l’impact des politiques sociales, telles qu’elles sont conçues, pilotées et mises en œuvre, sur les inégalités entre les sexes, ont également été fructueuses. Le rôle des normes et des hiérarchies non formelles ou des codes culturels sur les différences de genre dans l’élaboration des politiques sociales est par exemple une question de recherche importante. À l’autre extrémité du cycle politique, l’impact des régimes et instruments sociaux sur l’égalité entre les sexes a également constitué un domaine de recherche important. Il est intéressant de voir comment les politiques sociales contribuent à façonner ou à atténuer les inégalités entre les sexes, mais aussi comment le développement d’une lecture en termes de genre et de nouvelles catégories analytiques du genre contribue à de nouvelles façons d’évaluer les politiques sociales.

 

D’autres grilles d’analyse ou cadres théoriques sont spécifiquement pertinents pour l’analyse des dimensions sexuées de l’État social. Celles relatives à l’importance des différentes échelles politiques dans la régulation de l’État social (de l’Europe ou autres organisations internationales comme l’OCDE ou l’OIT aux contextes locaux) ou à la dynamique des relations entre l’État et la société, tant en termes de construction de problèmes publics que de déploiement de prestations politiques concrètes, sont particulièrement importantes. Les stratégies politiques récentes visant à individualiser les droits sociaux, à mettre l’accent sur la discrimination sexuelle ou à intégrer la question de l’égalité des sexes (gender mainstreaming) font, par exemple, l’objet de diverses évaluations et enquêtes.

 

Les relations entre les inégalités de genre et d’autres formes d’inégalités, dans le contexte général de l’élaboration des politiques sociales, seront une question importante lors du colloque de janvier 2023. Ainsi, l’intersectionnalité, l’approche dite du « doing gender » ou d’autres grilles d’analyse appliquées au ciblage concret de groupes sociaux spécifiques dans le contexte de l’élaboration des politiques sociales sont particulièrement pertinentes.

 

Cet appel est ouvert à toutes et tous. Les jeunes chercheur.es sont particulièrement encouragé.es à candidater.

 

Les résumés peuvent être proposés en français ou en anglais. Les communications écrites ainsi que les présentations lors des journées pourront également intervenir indifféremment dans l’une de ces langues.

 

 

Comité d’organisation local: 

 

Olivier Giraud (Lise, CNRS), Arnaud Lechevalier (Univ. Paris 1), Nathalie Morel (Liepp, Sciences Po), Gwenaëlle Perrier (Univ. Paris 13), Claire Vivès (Lise, CNRS, CEET-Cnam).

 

Comité scientifique (à completer):

 

Fran Bennett (Oxford University), Silke Bothfeld (Hochschule Bremen), Sandrine Dauphin (Ined), Anne Eydoux (Lise, CNRS), Nadia Okbani (Certop, Toulouse University), Frédérique Pigeyre (Cnam, Paris), Mara Yerkes (Université de Utrecht et EspaNet).

 

 

Soumettez votre résumé de contribution avant le 10 juillet (1 page) svp aux deux adresses suivantes :

claire.vives@lecnam.net

olivier.a.giraud@cnrs.fr

 

Les décision d’acceptation seront notifiées au 22 juillet

Les articles complets devront être envoyés au 16 décembre 2022.

 

La participation au colloque sera gratuite. Une inscription sera exigée.

 

Aucun commentaire

Désolé, il est impossible de commenter.











Paiement en cours

S'il vous plaît ne pas actualiser la page ou utiliser le bouton retour