Parution ‘Radicalités identitaires – La démocratie face à la radicalisation islamiste, indigéniste et nationaliste ‘, sous la direction de Manuel BOUCHER, éd. L’Harmattan

Parution ‘Radicalités identitaires – La démocratie face à la radicalisation islamiste, indigéniste et nationaliste ‘, sous la direction de Manuel BOUCHER, éd. L’Harmattan

L’Association des Chercheurs des Organismes de la Formation et de l’Intervention Sociales (ACOFIS) est heureuse de vous annoncer la sortie de l’ouvrage :

RADICALITÉS IDENTITAIRES
La démocratie face à la radicalisation islamiste, indigéniste et nationaliste

Sous la direction de Manuel Boucher, professeur de sociologie à l’Université de Perpignan via Domitia


RADICALITÉS IDENTITAIRES
La démocratie face à la radicalisation islamiste, indigéniste et nationaliste

Sous la direction de
Manuel Boucher

Avec la collaboration de : Brigitte Baldelli, Mohamed Belqasmi, Yvan Gastaut, Walter Greco, Farhad Khosrokhavar, Nicolas Lebourg, Hervé Marchal, Éric Marlière, Nedjib Sidi Moussa, Régis Pierret, David Puaud, Dominique Sistach

Ces dernières années, des extrémistes identitaires percutent, notamment par la violence, les valeurs républicaines de la société française. Voyant l’avenir de l’humanité comme un « choc des civilisations » et une « guerre de races », ces mixophobes ethno-différencialistes partagent la théorie du « grand remplacement » en Occident : les identitaires nationalistes sont anti-cosmopolites et prônent la « remigration » alors que les identitaristes décoloniaux et islamistes revendiquent une hétérophobie communautaire et politico-religieuse.

Les crispations identitaires ont ainsi fait couler beaucoup d’encre : les uns dénoncent le « défaut d’assimilation » des populations immigrées venues d’Afrique et de leurs descendants, tandis que les autres accusent la « panique identitaire » de ceux qui fantasment un ennemi imaginaire. Cet ouvrage ne se situe dans aucun de ces deux camps idéologiques voyant la société française non pas comme elle est dans les faits mais comme ils voudraient qu’elle soit ou comme ils redoutent qu’elle devienne.

À partir de travaux en sciences sociales (sociologie, anthropologie, histoire, sciences politiques) interrogeant les processus de radicalisation des activistes islamistes, indigénistes et nationalistes ainsi que les actions de « contre-radicalisation » des institutions et des intervenants sociaux, cet ouvrage décrit la réalité des radicalités identitaires et de leurs enjeux pour la cohésion sociale au sein des sociétés démocratiques.

Flyer
Commande en ligne
Commande par voie postale

Aucun commentaire

Désolé, il est impossible de commenter.











Paiement en cours

S'il vous plaît ne pas actualiser la page ou utiliser le bouton retour