RT15

Appel session croisée RT 15 - RT 34 : Quand l’action publique classe et catégorise l’engagement des jeunes

Prolongation jusqu'au 1er mars

Cet axe se propose d’interroger les enjeux de la catégorisation, de l’assignation et/ou de la labellisation de l’engagement politique et associatif des jeunes par les pouvoirs publics ainsi que leurs effets sur les parcours d’engagement. Qu’il s’agisse d’une jeunesse régulièrement dépeinte comme désengagée ou dépolitisée, ou à l’inverse d’une jeunesse qui serait davantage attirée par des actions de protestation considérées tour à tour comme « radicales », « extrêmes » ou « violentes », les formes de labellisation - et indirectement d’intervention - des pouvoirs publics sur les actions collectives initiées (ou non) par les jeunes ne sont pas sans effet sur les formes et les parcours d’engagement qu’il-elle-s développeront ensuite.

D’une part, nous nous interrogerons sur le lien entre l’intervention des pouvoirs publics et les carrières d’engagement des jeunes. Il s’agira de voir dans quelle mesure les processus de labellisation des pouvoirs publics peuvent favoriser tour à tour le délitement d’un engagement chez les jeunes, l’institutionnalisation de leurs parcours d’engagement (augmentation de la proportion de bénévolat chez les jeunes, service civique, service national universel) ou à l’inverse leur mobilisation plus intense dans des formes d’actions délégitimées par les pouvoirs publics (bloqueurs dans les universités ou lycées, blacks blocs, etc.). Dit autrement, quel est le poids des labellisations dans la production des vocations à divers types d’engagement ?

D’autre part, nous nous attacherons à voir comment ces classements et leurs réceptions donnent à voir des luttes entre les institutions publiques et les jeunes militants et d’autres groupes mobilisés plus âgés qui peuvent aussi vouloir délégitimer l’engagement des jeunes. Entre appropriation, contestation, détournement, comment les jeunes eux-mêmes reçoivent-il-elle-s les catégories ainsi que les dispositifs institutionnels d’engagement privilégiés par les institutions publiques ? Nous appréhenderons les processus d’auto et d’hexo-labellisation des jeunes engagés en soulignant le décalage éventuel avec les nominations des pouvoirs publics.

Pour répondre à cet appel à communication, merci de vous connecter :













Paiement en cours

S'il vous plaît ne pas actualiser la page ou utiliser le bouton retour